"Seminario de pedagogía teatral y acción social"

1003970_10151800525534985_535253632_n.jpgMG_9311.JPG1372916380092-SEMINARIO.pngMG_9356.JPG

|

Comentarios

It's a pity you don't have a donate button! I'd most certainly donate to this outstanding blog! I suppose for now i'll settle for book-marking and adding your RSS feed to my Google account. I look forward to fresh updates and will talk about this site with my Facebook group. Talk soon!
Responder
Very nice post. I just stumbled upon your blog and wanted to say that I have truly enjoyed browsing your blog posts. In any case I'll be subscribing to your rss feed and I hope you write again soon!
Responder
I've just recently had a break from shonoitg and blogging and posting (well, a break-up actually ... but the flow on effects into my internet realms were the same)I recently began, very slowly to look for images to post ... to write about, But, I realiased after hours/days trawling through my catalogs that I no longer liked my old work. I'm not saying I dislike them ... just that they no longer illustrate the person I am now ... today ... they're representative of some other time.So, stop for a while or go shoot some more ... lots more and see where it takes you.
Responder
Ce que les me9diocres de tous bords ne comprendront jamias, c est que ARB en dit plus sur son e9poque (comme Beckett) avec ses romans que tous les ne9ore9alistes, ne9onaturalistes, ne9oacade9miques qui s efforcent d imiter plus mal que bien leurs e9minents pre9de9ce9sseur. Le proble8me du sens est un vaste proble8me philosophique qui battait son plein au milieu des anne9es 70 et qu Assouline ne comprend absolument pas et caricature ou tourne e0 la boutade, faute d y comprendre quelque chose.La question du sens est notamment au coeur de la philosophie tragique, qui ne voit dans le monde que hasard et donc absence de sens. Cette proble9matique philosophique est notamment de9veloppe9e par Deleuze dans sa Logique du sens, en particulier e0 propos de la philosophie antique de Lucre8ce. Elle l est e9galement par Cle9ment Rosset dans son ouvrage publie9 en 1977, Le Re9el Traite9 de l idiotie, Minuit. Cle9ment Rosset s en prend de manie8re tre8s efficace, tre8s pertinente comme d habitude sous sa plume, et tre8s violemment l air de rien aux tenants de la modernite9, de Mallarme9 e0 Lacan, de Georges Bataille e0 Derrida, qu il range sous l e9gide de Hegel dans l illusionisme philosophique qui consiste e0 annoncer le sens sans le montrer, de la meame manie8re qu un illusioniste ame8ne ses spectateurs e0 voir un objet absent (le fameux objet a chez Lacan) par simple pfbissance de suggestion. A l origine de cet illusionisme du sens peut eatre invoque9 Hegel : le philosophe qui de9ce8le en chaque chose la manifestation de la Raison, de l Ide9e, de l Esprit, mais omet toujours de pre9ciser la nature de cette Ide9e, de cet Esprit, de cette Raison. ( ) Les he9ge9liens modernes de Mallarme9 e0 Lacan, en passant par Georges Bataille et Jacques Derrida usent d un meame illusionisme philosophique ; avec une diffe9rence cependant : le sens n y est plus annonce9 comme pre9sent mais comme e0 venir, ou plutf4t interminablement diffe9re9. C est-e0-dire que l invisibilite9 du sens d un sens qui se percevait comme visible chez Hegel et ses auditeurs ou lecteurs est de9sormais reconnue comme telle, comme invisible. Invisibilite9 provisoire, en attente d une visibilite9 encore et peut-eatre toujours e0 venir. Voile0 le contexte des de9bats qui explique la petite phrase de ARB sur le sens, qui n a gue8re d inte9reat e0 vrai dire pour le comprendre.Il faut bien comprendre que les romans de Robbe-Grillet porte une vision du monde qui est une condamnation virulente de son e9poque. C est le0 que re9side leur grand inte9reat. Il est clair qu ils resteront dans l histoire pour cette raison. La Jalousie est une de9nonciation extreamement violente du colonialisme. Mais cette de9nonciation n est jamias dite explicitement ; son roman n est assure9ment pas un roman politique engage9 e0 la Sartre. Elle est simplement montre9e e0 travers un regard, le regard d un fou, le jaloux, qui voit le monde e0 l aune de la rigidite9, qu on pourrait qualifier d obsessionnelle, de sa vision. Ce qui est de9crit au de9but du roman est la vision de ce regard maniaque, ge9ome9trique et pour tout dire de9lirant mais qu e0 force de rigidite9 l auteur rend drf4le, de cet humour typiquement robbe-grilletien, glace9 et le9ge8rement en clin d oeil pour les happy few qui savent le lire et le de9crypter dans le texte. Ses romans sont des romans de la grande de9tresse de l homme moderne, de la solitude moderne, de l angoisse de l homme devant un monde qu il ne comprend plus et dont il n est pas seulement un e9tranger mais un exclu. Ce sont de tre8s grands romans re9alistes. Il est probable que si Kafka avait vu continuer de vivre, il en serait venu e0 e9crire un peu comme Robbe-Grillet qui est en ve9rite9 son continuateur le plus direct.
Responder
Fell out of bed feeling down. This has brgtniehed my day!
Responder

Your book there is for a generic cover, left, to return, they rely on more expensive.

Responder

se viene el 2ª seminario 

Responder

Escribe un comentario

¿Quieres usar tu foto? - Inicia tu sesión o Regístrate gratis »
Comentarios de este artículo en RSS

Comentarios recientes

Cerrar